Allons dans la rue pour la journée internationale des luttes de femmes* 2017

Notre féminisme reste…

… antiraciste,
car le sexisme, l’exploitation structurelle et la violence sexualisée font partie de chaque société capitaliste et patriarcale, et ne sont pas importés en Allemagne par la migration. Il faut toujours condamner la violence et les abus contre les femmes*, qui que soient les personnes qui les ont commis.

… anticapitaliste,
car ce sont particulièrement les femmes* qui sont concernées par des conditions de vie et de travail précaires, et qui exécutent aujourd’hui encore en grande partie le travail domestique et de soins non-rémunérés dont le système économique capitaliste profite.

… international,
car ce sont des guerres qui forcent des centaines de milliers de personnes dans le monde entier à fuir tandis qu’on ferme des frontières. Que se soit en Turquie, aux États-Unis ou en Europe, il se produit actuellement une poussée de la droite qui se caractérise par le racisme, l’hostilité vis-à-vis de la démocratie et l’antiféminisme.

… solidaire!
Dans le monde entier, il y a des femmes qui se défendent contre les attaques contre leurs droits, leurs vies, leurs corps. Pendant les “Women’s Marches” contre Trump, des centaines de milliers sortaient dans la rue, au Kurdistan les femmes* s’impliquent largement dans la lutte contre l’IS et dans la construction de structures sociales solidaires. Ici les féministes se défendent contre des vieux nazis et la nouvelle Droite sous forme de l’AfD et autres. Notamment les LGBTIQ* défendent leurs projets de vie contre les images conservatrices de la famille et du genre.

Le 8 mars dans la rue!

C’est seulement lorsque nous agissons ensemble et construisons des mouvements qui portent une critique globale que nous sommes fort.es! Allons dans la rue le 8 mars avec tous les mouvements de femmes* et de LGBTIQ* dans le monde entier, fêtons nos victoires et préparons-nous pour les luttes à venir.

* L’étoile de genre suit tous les concepts de genre qui ne se classent pas dans le féminin ou le masculin. En outre, elle doit symboliser que les groupes nommés ont des conditions différentes en fonction de facteurs comme l’origine, l’âge, la santé, les moyens financiers ou l’éducation.
** LGBTIQ: lesbian, gay, bisexual, trans, inter, queer