Journée internationale de la lutte des femmes* 2021

Le 8 mars est une journée d‘action importante pour beaucoup de gens – elle nous donne le courage et la force d‘exprimer nos luttes, nos craintes, et surtout notre solidarité.
Depuis des décennies, nous nous battons pour les mêmes questions, qu‘il s‘agisse de l‘égalité, de l‘avortement ou du double fardeau du travail domestique et du travail salarié. Mais il y a aussi des succès : le mouvement des femmes argentines a obtenu la légalisation des avortements, les produits menstruels sont taxés à 7 %, le langage dégenré et l’écriture inclusive sont sur toutes les lèvres.
Cette année aussi, nous allons nous appuyer sur ces succès.
Le Covid-19 a une fois de plus focalisé et intensifié nombreuses de ces questions, un peu comme une loupe focalise la lumière du soleil. Tout comme le feu qui est allumé en concentrant la lumière du soleil, notre feu de colère et de frustration doit également brûler. Il existe de nombreuses questions différentes qui nous animent et nous motivent à nous engager politiquement, et chacune de ces questions est importante, car ce n‘est qu‘ensemble que nous serons fortes. Nos luttes ne doivent pas s‘isoler, mais nous devons rester en échange, nous renforcer mutuellement et nous défendre les unes les autres.
Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles cette journée et la manif sont importantes, il n’y a que vous seules qui savez laquelle est la plus importante pour vous.
Mais la violence domestique, le féminicide, la pornographie infantile, le sexisme, la crise des soins, le double fardeau des soins et du travail salarié, le racisme, le classisme, le nationalisme, l‘anti-féminisme, la discrimination à cause de l’identité et de l’orientation sexuelle et le système capitaliste sont des structures qui nous empêchent de vivre en tant qu‘êtres humains égaux.

Cette année a clairement montré qu‘un changement est urgent. Profitons de cette occasion pour envoyer un signal fort et puissant en plein milieu de la pandémie !
Nous ne nous laissons pas imposer les formes standardisées du patriarcat avec ses mécanismes opprimants, nous sommes des femmes, des lesbiennes, des trans, des personnes inter et non-binaires : Nous sommes plus que la moitié de la société !

Le 8 mars 2021, à 17 heures, Stühlinger Kirchplatz.

Afin de pouvoir aller dans la rue en accord avec les précautions de Covid-19, la manif sera organisée en système de blocs, qui comprennent un nombre limité de personnes. En outre, il y a l‘obligation de porter un masque. Ces mesures sanitaires doivent être respectées afin de réduire au maximum le risque d‘infection et de faciliter le suivi de la chaîne d‘infection.